Comité de Sages

Troy Jerome

Président et PDG, SEN'TI Environmental and Indigenous Services

M. Troy Jerome est un citoyen de la nation Mi’gmaq, résidant à Listuguj, au Québec. M. Jerome a consacré une grande partie de sa carrière à servir la nation Mi’gmaq en croyant fermement au droit inhérent à l’autonomie gouvernementale et à sa souveraineté permanente sur ses terres et ses ressources.

À partir de 2004, M. Jerome a commencé à suivre de près le développement de l’industrie de l’énergie éolienne qui s’est implantée à Gespe’gewa’gi. Voyant que le Québec se mobilisait pour installer plus de 40 % de ses 4 000 MW de projets d’énergie éolienne (investissement de 4,0 milliards de dollars) sur le territoire de son peuple, il a fait pression pour que les chefs et les conseils exigent que l’Assemblée nationale du Québec discute des projets énergétiques avec les Mi’gmaq sur une base de nation à nation.

Après des discussions avec les chefs concernant les ressources naturelles, les droits de propriété et les stratégies de construction de la nation, y compris un plan visant à promouvoir un important projet d’énergie éolienne pour les Mi’gmaq, M. Jerome a été invité à occuper le poste de directeur exécutif et de Nutewistoq du bureau de lobbying politique des Mi’gmaq de Gespe’gewa’gi, le Mi’gmawei Mawiomi Secretariat (MMS). Cette initiative a été considérée comme un succès lorsque le parc éolien de 150 MW est devenu opérationnel en décembre 2016 – ce parc éolien mi’gmaq continue d’alimenter en électricité 30 000 foyers.

Après avoir terminé son mandat au sein du MMS, M. Jerome a créé SEN’TI Environmental and Indigenous Services, puis SEN’TI Innovations. M. Jerome continue de promouvoir un avenir dans lequel les énergies renouvelables et les technologies propres deviennent courantes.

SEN’TI travaille actuellement à la construction et à l’exploitation d’une première en Amérique du Nord. En fait, il s’agira de la première usine commerciale d’ammoniac vert à petite échelle dans le monde.

SEN’TI synthétisera de l’ammoniac vert en Gaspésie en utilisant l’énergie renouvelable des parcs éoliens et des barrages hydroélectriques et fournira l’ammoniac vert comme agent de dé-noxification pour réduire les émissions provenant de la fabrication du ciment.

SEN’TI entrevoit un avenir où le Québec et les provinces maritimes synthétiseront l’ammoniac vert comme une alternative sûre et sans carbone au diesel – comme un carburant propre pour l’équipement lourd et les bateaux et comme une batterie à grande échelle pour les communautés du Nord.

M. Jerome est également coprésident et mentor de l’Entreprise sociale autochtone pour l’énergie propre, dont le but est d’aider les communautés autochtones à devenir indépendantes sur le plan énergétique et d’aider les nations autochtones à éloigner le Canada des combustibles fossiles et à faire la transition vers des technologies propres et renouvelables.

Edith Bélanger

Membre de la Première Nation Wolastoqiyik (Malécite) Wahsipekuk de Cacouna, Québec

Edith Bélanger est membre de la Première Nation Wolastoqiyik (Malécite) Wahsipekuk de Cacouna, Québec. Elle demeure présentement dans les Laurentides et travaille en tant que consultante au sein de l’équipe des revendications et négociations pour sa communauté en plus de piloter différents projets culturels tels que le développement d’outils de réappropriation de la langue Wolastoqey. Autrice de deux livres portant sur la culture Wolastoqey, elle est également chroniqueuse pour Radio-Canada où elle signe une chronique hebdomadaire sur la plateforme Espaces Autochtones.

En plus d’être mère de quatre enfants, Edith est diplômée de philosophie de l’Université Laval et poursuit actuellement des études de deuxième cycle à l’ENAP en administration publique en contexte autochtone en plus de faire partie du programme de Fellowship de l’Institut de Leadership Wabanaki de l’Université du Maine. Elle est également en processus d’apprentissage de la langue Wolastoqey. Son intérêt pour les cultures, traditions et rituels autochtones remonte à son plus jeune âge et l’a poussée à étudier plusieurs domaines tels que le droit, l’herboristerie et les processus de guérison traditionnels.

RÉMY « KAK’WA » KURTNESS

Rémy « Kak’wa » Kurtness est originaire et demeure à Mashteuiatsh. Il a fait ses études en récréologie et en gestion des ressources humaines. Il a été Conseiller et Chef de Pekuakamilnuatsh Takuhikan de 1987 à 1997. Ses plus récentes fonctions sont négociateur en chef pour le Conseil tribal Mamuitun mak Nutakuan, de novembre 1997 à juillet 2005 et directeur général pour Pekuakamilnuatsh Takuhikan de juillet 2005 à mai 2010.

De plus, il a été consultant et négociateur avec l’industrie minière pour les Premières nations et copropriétaire d’entreprises dans le domaine de la forêt et du transport Il a été choisi parmi les 20 personnes ayant marqué le Saguenay-Lac Saint-Jean au cours du dernier millénaire par la Maison de la Presse et classé en 2006, au top 25 du pouvoir et de l’influence au Saguenay-Lac Saint-Jean. Il est présentement retraité. M. Kurtness a siégé sur de nombreux conseils d’administration et est actuellement sur celui de la Société du plan Nord.