Chercheur.es affilié.es

Nancy Brassard, D.BA

Professeure, ENAP

Docimologue de profession et spécialisée en gestion axée sur les compétences et les talents, Madame Brassard occupe un poste de professeure en Gestion des ressources humaines/psychologie organisationnelle à l’École nationale d’administration publique depuis l’été 2009. Auparavant, elle œuvrait à titre de Directrice des services pédagogiques puis, Directrice Générale de l’Institut québécois de planification financière et par la suite, comme professeure en management à l’Université du Québec à Chicoutimi. Elle enseigne, prononce des conférences et dispense de la formation sur la scène internationale depuis plus d’une décennie, dont à l’ANAP (Académie nationale d’administration publique, Vietnam), à l’Escuela nacional d’administracion (EAN, Colombie), ainsi que dans plusieurs autres écoles de gestion ou institut de hautes technologies à l’étranger, tel l’INACAP au Chili. Elle est également détentrice d’un diplôme de Doctorat en administration (D.BA) d’une scolarité de troisième cycle (Ph.D.) en mesure et évaluation des variables psychologiques et d’une maîtrise en mesure et évaluation (MA.ed.MEV). Elle a récemment effectué des études de cycle supérieur en santé mentale et en neuroscience, à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et à l’University of California in San Francisco (UCSF).

Florence Larocque, PH. D.

Professeure, ENAP

Détentrice d’un doctorat (Ph.D.) en science politique de l’Université Columbia, Florence Larocque est professeure à l’ENAP (École nationale d’administration publique) depuis 2020, où elle y enseigne l’analyse des politiques publiques et les méthodes de recherche et d’analyse des données. Ses intérêts de recherche portent sur les politiques publiques et sociales, les services d’eau potable, l’environnement, la diffusion de politiques, la gouvernance multi-niveaux et la participation citoyenne. Certains de ses travaux abordent les enjeux autochtones, notamment le numéro spécial intitulé « Dealing with Difficult Pasts: Memory, History and Ethics / Et après? Mémoire, histoire et éthique pour faire face au passé » qu’elle a codirigé avec Anne-Marie Reynaud (publié dans Les Ateliers de l’Éthique/ The Ethics Forum) et le chapitre « Kelowna’s Uneven Legacy: Aboriginal Poverty and Multilevel Governance in Canada » coécrit avec Alain Noël (publié dans un ouvrage collectif dirigé par Martin Papillon et André Juneau). Elle poursuit des recherches sur les mobilisations citoyennes relatives à l’eau potable en Amérique du Sud.

Lynda, Rey, Ph. D.

Professeure, ENAP

Lynda REY est professeure en évaluation de programmes à l’École Nationale d’administration publique à Montréal. Son expertise valorise l’utilisation des connaissances scientifiques et d’approches évaluatives innovantes pour améliorer les pratiques de gestion et les politiques publiques. Ses domaines de recherche et d’intervention couvrent notamment la santé mondiale, l’innovation sociale, les partenariats multi-acteurs et le renforcement des capacités institutionnelles en évaluation. Elle est co-chercheure principale au projet financé par les IRSC intitulé « Mieux vaut prévenir que guérir : les arts comme véhicule de transfert et d’échange de connaissances (TEC) en santé publique dans un contexte de pandémie » avec Dr Dave Bergeron et Dr Anne-Marie Michaud de l’UQAR. Ces dernières années, elle a réalisé plusieurs mandats en planification stratégique et évaluation comme experte-consultante auprès d’organisations publiques, philanthropiques et communautaires au Canada et à l’international. Elle a également occupé le poste de directrice du suivi-évaluation et gestion des connaissances à la fondation One Drop qui œuvre pour l’accès durable à l’eau potable en Amérique centrale, Afrique et Inde. Diplômée de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence et dotée d’un master en politiques de développement et action humanitaire, elle détient un doctorat en santé publique et un diplôme de 3è cycle en Analyse et évaluation des interventions en santé de l’Université de Montréal.